Pour le secteur de la défense

Nous avons conçu et développé dans nos ateliers une borne unique en France, pour enregistrer les auditions des enfants victimes de violences sexuelles et autres maltraitances : la borne BETAM (Borne d’Enregistrement Tactile Audiovisuelle Mobile).

Pourquoi utiliser un système d’enregistrement lors des auditions de mineurs :

Le traumatisme subi par un mineur victime d’agressions sexuelles et de maltraitances est toujours grave, car il est spécifiquement lié à la fragilité de sa structure psychologique et affective. Or, pour l’enfant plus que pour toute autre victime dans une procédure pénale, parler des faits c’est aussi les revivre.
Invité à renouveler tout au long de la procédure judiciaire, parfois sept ou huit fois dans une procédure criminelle, un témoignage sur des faits qu’il aura déjà eu, souvent, les plus grandes difficultés à révéler, le mineur subit alors un nouveau préjudice.
Les résultats sur le comportement de l’enfant et les dangers de ces répétitions sont connus. L’enfant peut acquérir le sentiment que sa parole est mise en doute, en concevoir une grande culpabilité et finir par douter de la sincérité de son témoignage.

Les enregistrements audiovisuels ont pour but :

  • d’éviter au mineur le traumatisme de narrations multiples,
  • de fixer sur un support figé tous les éléments verbalisés et les attitudes,
  • de pouvoir évoquer ultérieurement en audience les paroles du mineur,
  • d’attester du comportement neutre de l’enquêteur.

Pourquoi choisir la solution d’enregistrement BETAM :

Système sur-mesure et adaptable : la borne BETAM a été conçue par les ingénieurs d’IRELEM, elle est assemblée dans nos ateliers, elle peut parfaitement être modifiée et adaptée à la règlementation en vigueur (Format d’enregistrement vidéo, nombre de caméras, support d’enregistrement…).

Ce système d’enregistrement d’auditions peut-être livré en tant qu’installation fixe ou en tant que borne mobile (Version actuelle BETAM), en fonction des besoins et de la réglementation en vigueur.

Ergonomie : le fonctionnement de la borne BETAM est très simplifié, l’écran tactile permet un pilotage de toutes les commandes, son utilisation ne requiert aucune compétence technique. Aucun élément fonctionnel ne peut-être égaré ou endommagé (Pas de télécommande, aucun câblage apparent).

Expérience et qualité : le système d’enregistrement d’auditions BETAM développé par IRELEM a fait ses preuves. La borne BETAM est particulièrement robuste, elle est maintenant utilisée par les forces de l’ordre françaises depuis 2010. Son taux de panne est très faible.

Réactivité et adaptabilité : IRELEM peut produire dans ses ateliers 100, 200 ou 300 bornes dans des délais très courts.

 

“Un enfant ne doit pas être interrogé une nouvelle fois
à cause d’un problème technique”

Quelques réalisations

police cantonale
POLICE CANTONALE SUISSE (CANTON DE VAUD – SUISSE)

Mise en place des salles d’audition de mineurs couplées avec des systèmes d’enregistrement de ces auditions (Régies et salle d’auditions fixes)

police cantonale suisse
logo gendarmerie
GENDARMERIE NATIONALE FRANÇAISE (FRANCE ENTIERE)

IRELEM a conçu et développé dans ses ateliers une borne unique en France, pour auditionner les enfants victimes de violences sexuelles et autres maltraitances. 300 bornes d’audition de mineurs sont actuellement installées pour équiper la Gendarmerie Nationale Française depuis 2009